Author Topic: [Cinéma] Les sorties du moment...  (Read 180095 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline Nemo

  • Cynois
  • ***
  • Posts: 1426
  • Gender: Male
  • Snyder-verse, snif...
    • View Profile
Pas vu Barbie, mais vu qu'il est parti pour rester encore un bon moment au box-office, j'ai encore le temps (tout comme Oppenheimer).

Par contre, j'ai revu dernièrement "I, Tonya" (j'avais à moitié regardé la première fois à sa sortie) et là aussi Margot R. nous a sorti un énorme film. Certes elle n'a "que" produit (principalement), mais de mes souvenirs (d'ado) de "The Incident", ce film donne un éclairage particulier pour tenter réhabiliter the "evil" Tonya Harding en dénonçant un grand nombre de travers de la société américaine et du milieu du patinage artistique (petite pensée pour Surya Bonali qui a en a été aussi, malheureusement, une des victimes).
Ce que j'ai surtout trouvé savoureux c'est cette mise en scène qui casse le "4ème mur" pour impliquer le spectateur et l'obliger à réfléchir, sans donner de réponse tranchée à "The Incident", et en taclant au passage (gentiment) "the rival" (Nancy K.).
Je comprends mieux les nominations et récompenses qui sont tombées après (notamment aux Oscars).

Bref, je pense que je vais sûrement le revoir 2 ou 3 fois dans les prochains mois.

Et toujours pas eu le temps de voir "Everything"  >:( >:(
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα
"Quelle route préférez-vous ? Celle des dures vérités ou celle des beaux mensonges ?"
"Sometimes you have to take a leap of faith first. The trust part comes later."

Offline Nemo

  • Cynois
  • ***
  • Posts: 1426
  • Gender: Male
  • Snyder-verse, snif...
    • View Profile
Est-ce que quelqu'un est allé voir le dernier Miyazaki ?
Si je mets de côté la presse traditionnelle française qui est dithyrambique (et aveugle visiblement) juste parce que c'est le dernier Miyazaki, les quelques retours que j'ai pu lire de gens vraiment objectifs me laissent à penser que l'histoire laisse quand même un peu à désirer. Et à 15 balles la place de cinoche, je réfléchis encore...  :mouais: (sinon, le fofo est de retour après quelques jours off !!  :cool:)
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα
"Quelle route préférez-vous ? Celle des dures vérités ou celle des beaux mensonges ?"
"Sometimes you have to take a leap of faith first. The trust part comes later."

Offline Nemo

  • Cynois
  • ***
  • Posts: 1426
  • Gender: Male
  • Snyder-verse, snif...
    • View Profile
Ayé, enfin vu EEAAO (= Everything Everywhere All At Once).

Le terme "OVNI" est trop faible pour décrire ce concentré de génialitude pendant (presque tout le film). :foufou:
Il est certain qu'il va falloir que je le revoie 4 ou 5 fois dans les prochaines semaines !!  :waouh:

J'ai toutefois une petite réserve sur le message final du film, qui va un peu trop (à mon goût) dans le sens de la Génération-Z, mais peut-être me trompais-je...  :mouais:
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα
"Quelle route préférez-vous ? Celle des dures vérités ou celle des beaux mensonges ?"
"Sometimes you have to take a leap of faith first. The trust part comes later."

Offline Nao/Gilles

  • Admin
  • *
  • Posts: 10705
  • Gender: Male
  • Dinosaure de l'animation japonaise, du Net, et de la connerie.
    • View Profile
    • Cynacittà @ noisen
Perso je fais une pause du film, j'en suis à dix visionnages ;)
Le message à la fin...? Ben l'idée c'est qu'il n'y a pas de message, justement... C'est que tu as peut-être une vie de merde, mais c'est pas grave tant qu'il te reste de l'envie.

Pour le héron désolé je passe plus beaucoup -- perso j'avais bien aimé. Mais aucun Miyazaki ne m'a fait chavirer depuis 25 ans donc bon...
Je me dis parfois que c'est peut-être plus la faire à Hisaishi qu'à Miyazaki... Le second a toujours fait le même film en boucle, le premier a voulu se renouveler en perdant un peu son art de la mélodie immédiate...
« Everyone knows rock attained perfection in 1974. It's a scientific fact. »

Offline Nemo

  • Cynois
  • ***
  • Posts: 1426
  • Gender: Male
  • Snyder-verse, snif...
    • View Profile
Le message à la fin...? Ben l'idée c'est qu'il n'y a pas de message, justement... C'est que tu as peut-être une vie de merde, mais c'est pas grave tant qu'il te reste de l'envie.
C'est la première impression que je m'étais faite à la fin du film, mais je ne suis pas convaincu que ce soit aussi simpliste, sinon ça laisserait sous-entendre que parce que tu as une vie de merde (point de vue souvent subjectif), ça légitime que tu puisses tout foutre en l'air (toi, ton entourage, le monde entier...)... :mouais:

Autant le perso de la mère j'arrive très bien à identifier (prête à tout et presque n'importe quoi pour sauver ce qui a de la valeur pour elle), autant j'ai du mal avec celui de la fille.
Perso je fais une pause du film, j'en suis à dix visionnages ;)
Seulement dix ? Mon Dieu, que t'arrive-t-il ???  :P
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα
"Quelle route préférez-vous ? Celle des dures vérités ou celle des beaux mensonges ?"
"Sometimes you have to take a leap of faith first. The trust part comes later."

Offline Nao/Gilles

  • Admin
  • *
  • Posts: 10705
  • Gender: Male
  • Dinosaure de l'animation japonaise, du Net, et de la connerie.
    • View Profile
    • Cynacittà @ noisen
La fille, au premier abord, pourrait paraître comme simplement nihiliste... Mais elle est juste fatiguée d'entendre toutes ces versions alternatives d'elle-même, mais aussi celle d'appartenir à une dimension où elle malheureuse (sa mère a fait des expériences sur elle, et son père cherche à la vaincre). Il y a une scène coupée du film où on la voit visiter un Alphaverse voisin où son père est en mode j'm'en-foutiste, et elle s'entend très bien avec lui et n'a clairement pas l'intention de détruire son monde... Donc cette idée de destruction de tous les mondes, c'est du bidon, elle cherche seulement un moyen de trouver une personne qui l'aidera à accepter sa situation. D'où ces histoires de sectes et d'élue...

Le nihilisme, c'est quand tu dis "Rien n'a d'importance, donc tout est primordial". EEAAO, c'est "Rien n'a d'importance (et c'est tout)". Le film ne cherche pas à donner une parole divine. Non, tout n'est pas primordial, ta vie restera pourrie, mais l'important c'est que tu trouves ce qui te va, même si ça n'est pas facile tous les jours. "Sorry? I didn't listen."
Posted on 22 March 2024 à 12h23
Seulement dix ? Mon Dieu, que t'arrive-t-il ???  :P
Ben... J'ai fini par le comprendre pleinement ? ;-)
« Everyone knows rock attained perfection in 1974. It's a scientific fact. »

Offline Nemo

  • Cynois
  • ***
  • Posts: 1426
  • Gender: Male
  • Snyder-verse, snif...
    • View Profile
Quote
Seulement dix ? Mon Dieu, que t'arrive-t-il ???  :P
Ben... J'ai fini par le comprendre pleinement ? ;-)
CQFD
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα
"Quelle route préférez-vous ? Celle des dures vérités ou celle des beaux mensonges ?"
"Sometimes you have to take a leap of faith first. The trust part comes later."

Offline Nemo

  • Cynois
  • ***
  • Posts: 1426
  • Gender: Male
  • Snyder-verse, snif...
    • View Profile
La fille, au premier abord, pourrait paraître comme simplement nihiliste... Mais elle est juste fatiguée d'entendre toutes ces versions alternatives d'elle-même, mais aussi celle d'appartenir à une dimension où elle malheureuse (sa mère a fait des expériences sur elle, et son père cherche à la vaincre). Il y a une scène coupée du film où on la voit visiter un Alphaverse voisin où son père est en mode j'm'en-foutiste, et elle s'entend très bien avec lui et n'a clairement pas l'intention de détruire son monde... Donc cette idée de destruction de tous les mondes, c'est du bidon, elle cherche seulement un moyen de trouver une personne qui l'aidera à accepter sa situation. D'où ces histoires de sectes et d'élue...

Le nihilisme, c'est quand tu dis "Rien n'a d'importance, donc tout est primordial". EEAAO, c'est "Rien n'a d'importance (et c'est tout)". Le film ne cherche pas à donner une parole divine. Non, tout n'est pas primordial, ta vie restera pourrie, mais l'important c'est que tu trouves ce qui te va, même si ça n'est pas facile tous les jours. "Sorry? I didn't listen."
Je n'ai jamais perçu le film comme ayant une intention d'évoquer le thème du nihilisme ou de quelconque parole divine.
Non, pour moi, on est dans un parallèle de générations entre la mère (versus son père) et la mère (versus sa fille), avec la mère en perso principal et la fille (la sienne et celle du monde Alpha) en "antagoniste" principale, et la manière dont chaque génération prend à bras le corps sa "vie de merde" comme tu dis.
Ça tend surtout à souligner que chaque nouvelle génération ne comprends pas (et ne peut pas comprendre) ce que la génération précédente a vécu/sacrifié à son profit.
La fille est quand même ouvertement lesbienne, ses parents connaissent et acceptent sa petite amie. La seule "crainte" de la fille est que son grand-père la rejette complètement.
Alors que la mère a accepté de quitter ses parents pour épouser le garçon qu'elle aimait.

D'un côté, tu as la mère qui prend sa vie en main; de l'autre tu as la fille qui attend systématiquement que ce soit sa mère qui prenne les choses en main. Vive la Génération Z !!
Je trouve la représentation des deux en pierres, seules sur un monde sans vie, tellement simple mais puissante que j'en ai chialé.
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα
"Quelle route préférez-vous ? Celle des dures vérités ou celle des beaux mensonges ?"
"Sometimes you have to take a leap of faith first. The trust part comes later."